Ouvrir une session English
 
Et plus...
Et plus...
 

L’été nous fait penser à la Grèce dans une symphonie de blanc et bleu. Sirotez un verre d’ouzo, grignotez des olives de Kalamata sur une terrasse au soleil…

Et pour vous rendre la vie plus facile, nous avons créé un petit lexique culinaire pour votre prochain voyage aux îles

Alger

Bienvenue en Algérie > Alger

Partez à la découverte de la ville.

Grand Jardin d'essai
Alger 1

Partez à la découverte de la ville. Quelques pas et vous voilà au Grand Jardin d'Essai, 32 hectares des plantes exotiques. Une merveilleuse luxuriance d’espèces rares qui se répandent en amphithéâtre. Des araucarias, des bambous géants, des dragonniers, des ficus. Des palmiers washingtonias (nommés ainsi en l’honneur du président Washington). Un lac au milieu du jardin anglais. Un jardin à la française très ordonné. Un jardin zoologique. Un parc dans lequel Tarzan - Johnny Weissmuller - a poussé son terrible cri lors du tournage d’une partie du film en 1932. De nombreux arbres sont centenaires et dateraient de 1848. Notons que le jardin a été fermé pendant 12 ans et a réouvert en 2009.

À Alger, la mer est toujours présente
Alger 1

Alger a les atours du bord de mer : l’eau au bout de tout regard, le soleil qui baigne tout d’une sensualité à fleur de peau. Lumière aveuglante, du blanc au rouge. Belcourt, aujourd’hui Belouizdad, la Casbah et ses cubes blancs qui dominent la baie d’Alger. Bab-El-oued que regarde encore Notre Dame d’Afrique. Douceur. Dépaysement. Faites une visite au Musée National des Beaux Arts. 8000 œuvres sur 4000 m2, le plus important musée d’Afrique et du Moyen-Orient. Suivez le bord de mer, plongez dans le quartier de la Marine. Goûtez la citronnade glacée, le café maure, le thé. Respirez les parfums enivrants des fleurs des orangers, des héliotropes.

Notre-dame d'Afrique
Alger 1
Excursion à Tipasa (68 km)
Alger 1

Et ne manquez pas une excursion sur le site de Tipasa, site romain qui se souvient de l’adolescence de Camus. Lisez et relisez "Noces", texte très charnel qui dit tout l’amour de Camus pour cette terre algérienne. "Au printemps, Tipasa est habitée par les dieux et les dieux parlent dans le soleil et l’odeur des absinthes..."

 
 
Autres Articles
Recherche
 
Infolettre
Rechercher dans le site
Trouver
 
Inscrivez-vous gratuitement et recevez notre infolettre offcielle
S'inscrire